.Images/ImagesBaniereDefilement/00-Banniere_Pridesoft_Mobile.jpg?refresh=1511375563
LES PRESTATAIRES DU SECTEUR DU BTP BIENTÔT CATEGORISES
L’Atelier d’appropriation des critères et sous-critères de catégorisation des prestataires dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) s’est tenu du 16 au 17 août 2017, dans la salle des banquets de l’immeuble siège de l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP). Ils étaient plus d’une centaine à représenter les Administrations, les Organisations,  les Organismes et Experts, qui ont  répondu à l’invitation de l’Autorité chargée de la catégorisation des prestataires du secteur du BTP.

Dans son mot d’ouverture, le Directeur Général de l’ARMP, Monsieur NGO Joseph, s’est appesanti sur la portée de l’arrêté n°016/ PM du 1er février 2016 fixant les modalités de catégorisation des prestataires du BTP. Cette nouvelle option stratégique constitue un tournant majeur pour ce secteur et dont l’objectif vise l’amélioration de la qualité des investissements réalisés par les PME de droit camerounais et l’optimisation de leur structuration.

En effet, conformément aux dispositions de cet arrêté, l’opération de catégorisation vise : « l’amélioration de la qualité des prestations réalisées dans le secteur du BTP au Cameroun, par l’institution d’un mécanisme fiable et simplifié de présélection des prestataires performants dans les différents métiers de ce secteur, dans le cadre de la commande publique ».

Pour le Président de la Commission chargée de la catégorisation, Monsieur MOUMBAIN MATAPIT Issofa, les assises de deux jours devraient permettre de mutualiser la compréhension de l’arrêté sus-évoqué, avec les principales parties-prenantes, cette étape constituant la dernière avant  l’ouverture (imminente) des candidatures à la qualification et à la classification.

Après les allocutions, le Coordonnateur de la Cellule d’Appui Administratif et Technique, Monsieur EM-NDJANG Guy Mairlo, Modérateur Général de l’Atelier, a présenté aux participants, de manière concrète, les contours de l’opération de catégorisation.

Ensuite, ils ont suivi, tour à tour, quatre exposés relatifs aux critères de classification pour les sous-secteurs suivants : Bâtiment et Aménagement Urbain, Travaux Publics, Hydraulique et Assainissement, puis Energie.

Au terme de ces communications, des équipes thématiques ont été constituées et la restitution s’est faite lors de la seconde journée, laquelle fût également consacrée à la présentation du site web et de la plateforme électronique de la Commission pour la gestion des données des prestataires.

Il convient de rappeler que le secteur du BTP, qui couvre près de 80% de l’activité des Marchés Publics est marqué, depuis de nombreuses années, par  un ensemble de dérives à l’origine de pertes incalculables pour le Cameroun, au plan socio-économique, caractérisé entre autres, par l’attribution des marchés d’envergure et niveau de complexité soutenus aux prestataires sans qualifications réelles, des travers de diverses nature dans l’exécution des contrats, par l’impossibilité de tester les capacités des prestataires et de disposer de l’ensemble des informations utiles à leur sujet./

AGENCE
REGLEMENTATIONS
GOUVERNANCE
LA BOUTIQUE
JOURNAL DES MARCHéS
CONTACTS